Développement de l’herboristerie

25

Septembre, 2018

Métiers d’avenir
Herboristerie

Développement de l’herboristerie et des plantes médicinales.

La mission d’information du Sénat sur le développement de l’herboristerie et des plantes médicinales, une filière et des métiers d’avenir, dont je suis membre, a adopté le 25 septembre 2018 son rapport final.

Notre mission d’information a formulé 39 propositions suite à nos échanges avec des acteurs passionnés et enthousiasmants qui nous ont permis de souligner l’intérêt de la filière pour le développement des territoires et ses atouts en faveur de la préservation de la biodiversité végétale.

Les principales propositions visent à :

  • Consolider la dynamique de la filière de production :

    en accompagnant le développement de formations agricoles spécialisées, la structuration des acteurs, les échanges et les mutualisations ;

  • Valoriser une production française d’excellence et écoresponsable :

    la mission propose notamment de créer un label « Plantes de France », de fixer un objectif ambitieux de 50 % des surfaces cultivées en « bio » et de faire du soutien à la recherche en agronomie une priorité en particulier pour anticiper les effets du changement climatique ;

  • Adapter le cadre réglementaire sans transiger sur la sécurité des consommateurs :

    la mission propose notamment d’adapter certaines normes au caractère artisanal de l’activité de petits producteurs en vente directe.

  • Intégrer les plantes médicinales à leur juste place au sein du système de santé,

    en consolidant les prérogatives des pharmaciens, en sensibilisant les médecins et l’ensemble de la chaîne du soin. La mission propose également de renforcer, dans le cadre d’un institut spécialisé, la recherche sur le potentiel des plantes en santé humaine comme animale.

La mission

Sur le sujet sensible de la renaissance d’un ou de plusieurs métiers d’herboristes, tels que les « herboristes de comptoir » ou « paysans herboristes », la mission propose que la concertation se poursuive avec l’ensemble des parties prenantes pour envisager les conditions d’une reconnaissance éventuelle de métiers d’herboristes et les contours des formations adaptées, ainsi que les conditions légales d’exercice.

Protéger notre agriculture et notre alimentation

  Protéger notre agriculture et notre alimentation 3   Juillet, 2018...

EGALIM

EGALIM 27 Septembre, 2018 Agriculture et alimentaire Projet de loi équilibre des...

Développement de l’herboristerie et des plantes médicinales

  Développement de l'herboristerie 25   Septembre, 2018 Métiers d’avenir...

Vous aimez cette page, partagez là !